• Celui qui dit OUI – Celui qui dit NON - Bertolt ou Kurt

    Celui qui dit OUI – Celui qui dit NON

    Bertolt ou Kurt

     

    1408694587_db4599b8ac.jpg

    Partage, convivialité et engagement pour chacun des acteurs et pour les spectateurs. Le Théâtre du Capitole avec le Théâtre Jules Julien, l’orchestre des élèves du conservatoire et le choeur des collégiens et lycéens de l’Académie de Toulouse ouvriront ces beaux jours de mai sous l’égide de Bertolt Brecht et Kurt Weill. Un programme détaillé sera édité ultérieurement.

     

    http://sorano-julesjulien.toulouse.fr/index2.php?post/2011/10/18/Un-Th%C3%A9%C3%A2tre-en-Festival

     

    J’ai vu la première ce mercredi 2 mai à 20H et je vous invite à voir ce spectacle complet qui sera rejoué le vendredi 4 Mai à 20H, Le samedi 5 Mai à 20H ou le dimanche 5 à 17H.

     

    Ce spectacle est en deux actes actes :

    - Une version OUI très lyrique avec un orchestre somptueux et une chorale de jeunes époustouflante.

    - Une version NON plus théâtralisée qui souligne la beauté du texte et l’importance des mots.

     

    J’ai aimé ce spectacle car il mélange opéra, théâtre, chorale, théâtre de Nô, comédie musicale et pièce moderne où le public choisit sa fin. Il nous amène à réfléchir sur notre société, notre rôle social et à garder cette liberté de penser.

     

    J’ai étudié un peu le théâtre de Nô et même si l’on ne retrouve pas tous ses ingrédients, la scène, les arbres, on retrouve la simplicité de l’histoire, les maquillages, des coiffures, les postures, les gestes des bras, les petits pas.

    L’orchestre a joué divinement une musique dramatique et intense. Il s’installe avec leur combinaison blanche de type nucléaire et se fond ensuite dans le décor. Il sorte de cette « fosse » et se « dé-fosse « sur la montagne au premier acte ou sur le côté au deuxième. Le chef d’orchestre se balade sur scène au milieu de cette foule d’acteur (plus d’une quarantaine). Il finira hélitreuillé lors du final.

     

    Les acteurs sont jeunes et vifs, ils nous surprennent par la fraicheur de leur jeu et de leurs intentions. Gestes minutieusement établis, mouvement de foule, regards croisés, entente, libération de joie finale. Bravo pour ce beau travail et l’impression générale que cela donne. Si je devais donner une note, je donnerais 20 sur 20.

     

    La mise en scène est soignée et même l’acte 2 qui pourrait être rébarbatif puisque le texte est redit en partie deux fois, nous surprend par la différence de jeu des acteurs et nous amène encore plus à réfléchir.

     

    Tout est grand et démesuré, le décor, le mont Fuji, la centrale nucléaire qui fume rouge. Le théâtre du Capitole a des moyens très importants et a aussi transfiguré ce théâtre Jules Julien, ouverture d’escaliers, montagne en étage, tobboggan, lumières remontées de plusieurs mètres. Cette transformation m’est apparue comme géante car j’ai eu l’occasion d’y jouer et de voir de nombreux spectacles mais cette fois, tout avait grandi, pour accueillir cette troupe nombreuse, l’orchestre et les multiples petites mains en support.

     

    Bravo pour ce magnifique rendu et j’invite les spectateurs à y retourner ou à inviter tous leurs amis à aller voir cela. (10€ pour adulte, 3€ jeunes)

     

    Encore mille bravo à Tous

     

    Amicalement Votre

    Vincenzo


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Mai 2012 à 11:33
    Je dirais que ça doit être assez original comme tu le décris j'imagine assez bien le mont Fuji et la centrale nucléaire sur la scène un beau spectacle c'est sûr :) Merci Vincent Bonne fin de semaine. Bises Mary
    2
    Samedi 5 Mai 2012 à 18:12
    ...garder la liberté de penser...en plus de tout ce que tu décris et qui donne envie d'aller voir cette pièce, je trouve le prix de la place très attractif. Bon dimanche, Vincenzo. Amicalement.
    3
    Samedi 5 Mai 2012 à 19:57

    Salut

     

    Cela pousse surtout à refléchier car ces opéras ont ét écrit en 1928 en Allemagne

    dans un période de poussée forte du nationalisme...

     

    J'ai adoré l'innocenc eet la motivation de ces jeunes qui chaientaient très bien et jouaient très bien.

     

    Amicalement Votre

    Vincenzo

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mardi 8 Mai 2012 à 16:18

    Le spectacle a fait salle comble jusqu'à dimanche, un vrai régal pour tous.

     

    Amicalement Votre

    Vincenzo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :